Les Enfants de la tempête :

le résumé détaillé

 

Distribution : 1F/2H

Durée de représentation (approximative) : 1h30

Éditions disponibles :

  • extrait téléchargeable en format pdf : ici. 

###

Thibault est un vicomte désargenté. Il a perdu son père, sa mère et son frère lors d’un accident. Face à ses difficultés financières, Jean, son valet de chambre, lui propose de transformer son château en un orphelinat destiné aux enfants délaissés de la noblesse. 

 

Quelques jours plus tard, une crue du Loing pousse Louise, une voisine de Thibault, à venir lui demander l’hospitalité. Cependant tout les oppose : elle est aussi républicaine et féministe qu’il est royaliste et catholique. Au cours de la discussion, Thibault s’emporte contre son invitée mais insiste pour que Louise passe la nuit en son château, la maison de la jeune femme ayant été dévastée.

 

Le lendemain vient le temps des excuses : Thibault regrette d’avoir fait un éclat. Louise et lui apprennent à se connaître mais la discorde revient lorsque Thibault apprend que Louise participe à un banquet dans le but de relancer La Cause du Peuple.Qui plus est, participera à cet événement André Palissandre, le député qui battit Thibault aux élections précédentes. De nouveau, une dispute les sépare.

 

Le lendemain, Jean revient à la charge au sujet de l’orphelinat. Cependant Thibault n’est pas encore décidé à lancer le projet. Cette fois-ci, c’est Louise qui tente de faire oublier l’incident de la veille. Elle y réussit presque mais Thibault se contrarie lorsqu’il comprend qu’elle sort pour rejoindre Palissandre.

 

Plus tard, Thibault propose à Louise d’être sa cavalière lors d’un bal auquel il est invité. Elle prétend ne pas savoir danser la valse. Il se met en tête de lui apprendre. Le tourbillon du rythme à trois temps les emporte et chacun se risque à des confidences : la blessure d’amour de Thibault, le viol que Louise subit dans sa jeunesse.

 

De retour du bal, Louise et Thibault, heureux, s’embrassent.

 

Le lendemain, Louise éprouve de la gêne. Elle a passé la nuit avec Thibault et ce dernier lui parle de mariage. Elle lui fait comprendre que cette institution ne fait pas partie de ses valeurs. Ayant le sentiment d’avoir été joué, il la chasse violemment.

 

Quelques temps plus tard, Louise revient et Thibault semble tout lui pardonner.

 

Durant la nuit, alors qu’elle est assoupie dans un fauteuil, Jean vient rôder autour de Louise et l’insulte. Il disparaît avant qu’elle ne se réveille.

 

Le lendemain, Louise accepte la demande en mariage de Thibault. Le bonheur semble à portée de main pourtant un fossé se creuse de nouveau entre l’homme et la femme : il veut un héritier et elle se refuse à avoir un enfant. La discussion est longue et âpre. Après des reproches de plus en plus violents, Thibault demande à Louise de quitter le château.

 

Louise a fait ses valises et s’apprête à partir. Pourtant, Thibault la retient : quoique sans issue, l’amour est plus fort. Profitant d’une sortie de Louise, Jean tente de dissuader Thibault d’une union qu’il voit comme une mésalliance. Thibault prend très mal cette incursion dans ses affaires privées et chasse le valet. Avant de partir, ce dernier empoisonne la coupe que Thibault a servie à Louise. À peine l’a-t-elle bue qu’elle est prise de convulsions.

 

Peu après, Jean avoue le forfait. Alors que Thibault lui demande des explications, Jean lui plante un couteau dans le ventre.

 

Quelques instants plus tard, tandis que Louise est hors de danger, elle interroge Thibault : d’où vient le poison qui était dans sa coupe ? Thibault lui révèle qu’il s’agit de Jean, son valet de chambre. Louise lui fait répéter avant de faire à son tour une révélation : Thibault vit seul dans son château et n’a pas de valet de chambre. Thibault ne veut pas y croire. Jean réapparaît et réaffirme son existence. Pourtant, Louise achève de convaincre Thibault en lui mettant sous le nez une coupure de presse relatant l’accident de ses parents, dans lequel a également péri Jean.

 

Thibault et Louise se séparent mais restent intimes. Thibault fonde un orphelinat destiné à tous les enfants de la nation. Quant à Louise, elle se résout à écrire l’histoire de la demeure de Thibault, le château de Bois-le-Vicomte.