Le Partage du gâteau :

le résumé détaillé

 

Distribution : 8F/3H ou 7F/4H ou 6F/5H ou 5F/6H ou 4F/7H ou 3F/8H ou 2F/9H

Durée de représentation (approximative) : 2h00.

Édition disponible :  Texte intégral en téléchargement gratuit ici ainsi que sur les sites La Théâtrothèque et Le Proscenium.

Livre version papier disponible sur TheBookEdition.

 

L'action de la pièce se déroule dans le hall de la maison d'Aliénor et Marc-Antoine, au Vésinet.

 

Acte I

 

Tableau 1

 

Beauregard et Beaurepaire, de la fanfare de la police du Vésinet, font la quête chez Aliénor : il leur manque des sous pour acheter un tuba basse. 

 

Marc-Antoine, le mari d'Aliénor, est un homme détestant l'imprévu. Sa femme n'en peut plus et sur les conseil d'Aldo, son maître d'hôtel, lui lance un ultimatum que Marc-Antoine ne comprend pas. 

 

Marc-Antoine vient de créer une application nommée "Cupidor", qui traque les dépenses inutiles dans les livres de compte. Joseph Junior McCarthy, présent du fonds de pension "Big Caribou Mutual Funds" est à Paris. Henri, l'associé de Marc-Antoine, amateur de vitamines en tous genres, le convainc d'approcher McCarthy pour lui vendre le "Cupidor". Seulement, McCarthy est un homme courtisé, et un pot de vin paraît nécessaire.

 

Tableau 2

 

Trois mois plus tard, le Vésinet est sous la neige. La maison se prépare à accueillir McCarthy. Paraît Zaza, une des invités conviés pour la venue de McCarthy : déjà ivre, elle réclame un cognac. Aldo accueille de mauvaise grâce une extra, Marcia, qu'il juge bien jeune. Aliénor s'inquiète auprès de Marc-Antoine : Henri doit apporter à McCarthy 160 000 euro, ce qui est une grosse somme. McCarthy, accompagné de son assistante Stella, fait son entrée dans la maison, avec par Marc-Antoine et Henri, obséquieux. Ce dernier veut d'ailleurs prendre quelques vitamines. Il n'aura que le temps de les verser dans un verre. 

 

Soudain, deux voyous font irruption dans la maison : Bob et Franck. Le second est le sosie de Marc-Antoine. Jumeau, il réclame sa part d'héritage. Il s'est évadé de prison la veille, avec l'aide de Bob. Les deux truands se rendent compte qu'on donne réception. Franck étant recherché par la police, Bob lui conseille de rester dissimulé derrière des lunettes et un bonnet. Ils soudoient Aldo pour obtenir deux smokings. Le temps qu'Aldo trouve les costumes, Bob va faire le guet : il a vu la police dans le voisinage. Franck en profite par lire son magazine favori : "Marx aujourd'hui." Cette lecture l'enthousiasme tant qu'il en oublie lunettes et bonnet.

 

Enfin prête, Aliénor paraît en robe du soir et prend Franck pour Marc-Antoine. Franck la trouvant à son goût, il lui fait des compliments frustes que la jeune femme apprécie cependant. Elle s'inquiète devant lui des 160 000 euro que Henri doit rapporter bientôt. Puis elle disparaît dans le salon où se tient la réception.

 

Aldo rapporte les costumes ainsi que le journal. Franck se voit dans la page des faits divers et déchire le quotidien. Aldo, de son côté, ne rêve que d'une chose : quitter une maison qu'il juge indigne de lui. 

 

Marc-Antoine réapparaît : il donne à Aldo un cadeau pour Aliénor à réserver dans une cachette. Il s'agit d'un agenda électronique dernier cri. Peu convaincu, Aldo s'exécute. 

 

Bob rentre : il cherche Franck, pour fuir avec lui. Il a vu la police dans le quartier.

 

Soudain, Zaza rentre elle aussi, à la recherche d'un désaltérant, et tombe sur Franck qu'elle prend pour Marc-Antoine. Elle lui fait promettre un "rapprochement". Marcia paraît : Zaza en profite pour lui demander d'aller chercher des somnifères. Seul le narcoflore pourra calmer sa migraine.

 

Marc-Antoine et Aliénor se retrouvent. Cette dernière évoque le moment délicieux qu'ils viennent de passer ensemble. Marc-Antoine, qui n'a pas parlé avec sa femme de la soirée, ne comprend rien. Zaza entre. Voyant Marc-Antoine avec Aliénor, elle le réprimande et lui rappelle qu'il lui a promis un rendez-vous. Marc-Antoine nie farouchement, mais Aliénor devient persuadée que son mari la trompe. 

 

Henri revient avec l'argent. Franck le croise et s'assure de son identité, ce qui perturbe Henri. Mais ce dernier remet l'argent à celui qu'il prend pour Marc-Antoine. Franck éxulte : il a réussi à récupérer assez d'argent pour le contenter. Reste maintenant à retrouver Bob.

 

McCarthy s'amuse comme un fou, même s'il trouve son assistante, Stella, un peu coincée. Paraît Henri avec Marc-Antoine : le moment est venu de présenter "Cupidor" à leurs hôtes. Henri, pour flatter les Canadiens, leur annonce que le journal local parle de leur venue. Il en montre un exemplaire, mais Marc-Antoine aperçoit sa photo dans la page des faits-divers. Il déchire immédiatement le journal sous le regard ahuri des autres. Marcia, revenant de la pharmacie et voyant pour la première fois Marc-Antoine, le prend pour l'évadé et décide de le mettre hors d'état de nuire. Pendant ce temps, McCarthy puis McArthur sortent chacun un journal qui va subir le même sort : être déchiré par Marc-Antoine. Soudain Alinéor descend des étages avec une valise à la main : elle quitte son mari. Malgré les injonctions d'Henri, invitant Marc-Antoine à la rattraper, ce dernier veut poursuivre la vente. Il demande à Henri la valise avec l'argent. Il répond à Marc-Antoine qu'il lui a déjà donnée. Incompréhension de Marc-Antoine qui pense qu'Henri a égaré la valise. Marcia, décidée à neutraliser l'évadé, donne à Marc-Antoine un cocktail de somnifères. Il commence la présentation du "Cupidor" mais s'endort lamentablement. McCarthy, ulcéré, retourne sur la piste de danse. Stella, qui veut le suivre, boit pour se donner du courage le verre vitaminé laissé par Henri. Telle une furie, elle se précipite vers le salon.

 

Franck, qui cherchait Bob, réapparaît. Marcia, le voyant, pense que le somnifère n'a eu aucun effet, et décide d'appeler la police. Henri revient, et, voyant Franck et le prenant pour Marc-Antoine, se montre heureux qu'il ait retrouvé la valise. Franck est surpris : il ne l'a jamais quittée. Henri la lui demande car il veut la donner à McCarthy. Franck refuse et lui déclare qu'avec l'argent, il a décidé de s'offrir sous peu les services d'une professionnelle. Bob réapparaît à son tour. Franck lui annonce la bonne nouvelle : ils ont l'argent et ils peuvent partir. Henri, voyant leur complicité, pense que Marc-Antoine veut l'écarter de la boîte. Il supplie alors Franck de le garder, ce qui effraie ce dernier. Bob et Franck s'apprêtent à sortir quand Beaurepaire et Beauregard entrent, introduits par Aldo, ce qui oblige les deux truands à se cacher. Les deux policiers demandent à voir Marc-Antoine : Aldo les conduit. Marc-Antoine, dégrisé, prend conscience du ratage de la présentation. Henri le plante là, lui indiquant qu'il pourra aller chez les prostituées si ça l'amuse, alors que Marc-Antoine ne comprend strictement rien à cette sortie. Tandis que Stella se déchaîne sur la piste de danse, les policiers, prenant Marc-Antoine pour Franck, le mettent en état d'arrestation. 

 

Bob et Franck sortent de leur cachette : la victoire est dans la poche. Ils n'ont plus qu'à prendre la fuite. Mais Franck veut récupérer son jean's. Seul, Bob évoque le parcours de Franck et leurs projets pour la suite. Soudain, on sonne. Entre Tao-Ching, sosie de Marc-Antoine et Franck, mais avec les yeux bridés. Se présentant comme le frère de Marc-Antoine, il vient réclamer sa part d'héritage.

 

Acte II

 

Tableau 1

 

Quelques secondes plus tard, Tao-Ching fait à Bob une démonstration de ses pouvoirs : il peut à merveille prendre la voix et la posture de Marc-Antoine ou de Franck. Doté de dons surnaturels, il hypnotise Bob et le transforme en statue. Il en profite pour subtiliser la valise. S'apercevant qu'on donne une réception, il y voit une occasion de se faire un peu plus d'argent. Zaza entre : intriguée, elle regarde Bob qui est resté immobile. Elle le réveille : mais soudain les policiers rentrent et pousse Bob à se cacher. Il entraîne Zaza avec lui. Marc-Antoine revient lui aussi : il est libre et les policiers, qui se sont rendu compte de leur bévue, se confondent en excuses. 

 

McCarthy réapparaît : il a voulu partir mais sa voiture de location ne démarre plus. De son côté, Marc-Antoine découvre la présence de ses deux sosies. Après avoir décidé de les jeter hors de chez lui, il observe plus particulièrement Franck. Mais Bob revient et prend Marc-Antoine pour Franck. Peu après, il le démasque. Marc-Antoine menace de le livrer à la police, mais Bob menace de révéler la corruption qu'il veut employer pour McCarthy. Bob lui propose un marché : comme Tao-Ching s'est emparé de la valise, lui et Marc-Antoine ont intérêt à la récupérer. Marc-Antoine fait semblant de collaborer avec Bob : tandis que ce dernier se glissera parmi les invités, le maître de maison tirera en l'air et Bob profitera de la panique pour récupérer la valise. Une fois Bob sorti, Marc-Antoine remarque que Franck a laissé sa casquette sur la rampe d'escalier. Cela lui donne une idée. Il tire en l'air et enfile la casquette. Bob revient : il a réussi à reprendre la valise. Grâce à la casquette, Bob prend Marc-Antoine pour Franck. De fait, Marc-Antoine fait tout ce qu'il faut pour entrer dans le rôle. Il assomme Bob et lui reprend la valise. Il emmène le corps dans le jardin d'hiver. Repartant à l'assaut de McCarthy, il lui offre la valise, ce qui redonne le sourire au Canadien. Il réussit à le persuader d'écouter une nouvelle présentation. Il s'absente car il doit chercher le vidéoprojecteur. Mais Bob sort du jardin d'hiver alors que Franck descend des étages. Le premier prend le second, malgré ses dénégations, pour Marc-Antoine. Sous la menace, il l'oblige à faire la présentation que Marc-Antoine s'apprêtait à réaliser. Franck fait ce qu'il peut, mais la présentation est un désastre, sous l'oeil effondré de McCarthy. S'emportant contre ce dernier, Franck finit par insulter le financier et lui reprend la valise. Ce dernier, ulcéré, jure qu'on ne l'y reprendra plus et décide, faute de voiture, de repartir à pied.

 

Soudain, Beauregard et Beaurepaire reviennent et provoquent la fuite de Franck et Bob, qui disparaissent dans la maison. Les policières ramènent Aliénor, qui a commis un excès de vitesse et a pulvérisé sa voiture. Elle aussi comprend que deux sosies de son mari ont investi la maison. Constatant que ses efforts pour chasser l' "évadé" ont été vains, Marcia décide de passer à la vitesse supérieure. 

 

Sur ces entrefaites, Henri paraît avec McCarthy, complètement congelé. Le Français a trouvé le Canadien devant chez lui, prisonnier d'un glissement de plaque neigeuse. Tao-Ching entre et hypnotise Henri pour en faire son allié. S'en suit une course-poursuite échevelée à travers la maison au terme de laquelle, sous la pression, Marc-Antoine se résoud à faire faire des tests génétiques pour savoir si ces sosies sont vraiment ses frères. Au même moment, Stella, toute de cuir vêtue et armée d'un fouet, place McCarthy sous son emprise et l'embrasse avec fougue. 

 

Tableau 2

 

Cinq jours plus tard. Marcia est restée au service de Marc-Antoine et Aliénor. McCarthy et McArthur se marient. Le père de Marc-Antoine, le professeur Fleurignac, était généticien et travaillait à un projet secret de clonage, ce qui expliquerait bien des choses... 

 

Le test génétique commandé par Marc-Antoine est formel : lui, Franck et Tao-Ching sont bien frères. Bob et Zaza, passée du côté des truands, qui sont en fuite avec Franck, reviennent pour entendre les résultats. Marc-Antoine a tenté de les falsifier mais a échoué : il va donc devoir partager son héritage avec Tao-Ching et Franck. Il s'exécute et sort son chéquier. 

 

Beauregard et Beaurepaire reviennent pour coincer les bandits mais Zaza et Bob s'échappent à temps. Henri ayant pu présenter le "Cupidor" à McCarthy, ce dernier l'achète. Le pot de vin qu'il a reçu de Marc-Antoine ? Il en fait don à la fanfare de la police, qui pourra acheter un tuba basse. Marc-Antoine confie à Henri l'installation du "Cuipdor" au Canada. Aldo est engagé au service de McCathy et Marcia devient la gouvernante de Marc-Antoine et Alinéor. Hésitant à offrir à sa femme le cadeau qu'il lui destinait, Marc-Antoine préfère s'abstenir et déclare qu'il espère passer plus de temps avec elle.

 

Alors que tout semblait résolu, paraît Ronaldinho, nouveau sosie de Marc-Antoine, arrivant du Brésil.