Hôtel Dracula

Les coulisses

Les influences d’Hôtel Dracula sont multiples. Bien entendu, le roman de Bram Stocker est à la source de tout. Pourtant, l’idée d’une comédie vampirique nous trottait dans la tête depuis des années et, quand nous avons constaté que le Groupe Artistique de Moret peinait à trouver une pièce en accord avec la composition de la compagnie, nous avons saisi l’occasion au vol et mis rapidement en chantier notre pièce.

Evidemment, le titre est un clin d’œil à Hôtel Transylvania, mais la situation proposée diffère de celle du film : les personnages sont plus âgés et l’action à la fois plus comique et plus tendue. De Bram Stocker, nous avons gardé quelques noms : Lucie et Mina, deux personnages que l’on trouve dans le roman mais qui, ici, ont des caractères et des fonctions totalement différentes de chez Stocker. Le personnage de Van Helsberg est lui-même une référence au célèbre docteur Van Helsing, spécialiste émérite de la gent vampirique.

Nous sommes aussi des fans inconditionnels des films de la Hammer et de tout ce qui a pu se tourner avec des vampires : Le Bal des vampires, Dracula père et fils, Vampire, vous avez dit vampire ?, La Nuit déchirée, Bizantium, Abraham Lincoln chasseur de vampires, et bien d’autres.

Nous avons donc écrit une comédie qui font se rencontrer l’univers si particulier des vampires et celui de la France d’après-guerre. C’est l’occasion d’utiliser la mythologie des suceurs de sang, de réécrire l'Histoire de la Roumanie, tout en misant sur les méprises et les quiproquos que n’aurait pas refusés Marivaux. L’émotion et la lutte manichéenne de l’Amour contre la Haine sont aussi de la partie.