David Vincent les a vus

le résumé détaillé

 

Distribution : 0F/3H

Durée de représentation (approximative) : 1h30

Édition disponible :  texte en téléchargement gratuit ici ainsi que sur les sites La théâtrothèque et Le proscenium

Livre version papier disponible sur TheBookEdition.

 

David Vincent se rend dans une usine qu’il soupçonne d’être une base cachée des envahisseurs, ces extra-terrestres qu’il pense en train de préparer une invasion de la Terre. Il interroge Bob, un employé de l’usine, mais l’interrogatoire tourne court.

En réalité cette conversation est une scène de théâtre jouée par Jacques-Yves, interprétant David et Jean-Louis, interprétant Bob. Ils sont dirigés par un metteur en scène intransigeant : Krystian. Soudain, un éclair traverse son esprit : le spectacle, qui est une adaptation de la série culte The Invaders, s’intitulera David Vincent les a vus.

Si Krystian est un véritable metteur en scène, bien que mis à la porte de tous les théâtres qu’il a fréquentés, Jacques-Yves et Jean-Louis ne sont que des amateurs. Ils répètent dans la salle de l’association « Rempaillage de chaises et tisanes bio », prêtée par une certaine madame Zambaud, dans le petit village de Villiers-sur-Loing.

Les répétitions avancent mais Krystian devient de plus en plus abscons, demande des choses impossibles ou se montre clairement méprisant. Tout à coup, une nouvelle idée lui vient. Afin de souligner la critique sociale présente dans la série, il va y faire intervenir un nouveau personnage : Karl Marx. Et il sera joué par Jean-Louis. Ce dernier est séduit, mais Jacques-Yves ne voit plus où va le spectacle. Poursuivant sur sa lancée, Krystian pense d’ailleurs que le personnage de David Vincent devient secondaire. Le vrai héros de leur nouveau spectacle est en fait Karl Marx. Un nouveau titre apparaît : Karl Marx les a vus.

Blessé, Jacques-Yves veut montrer aux autres que son personnage est digne d’intérêt et se plonge dans la série. Arguant qu’on ne peut pas coller sur The Invaders un discours philosophique sans rapport avec la série originelle, il convainc Krystian d’abandonner le personnage de Karl Marx.

Mais quelques jours plus tard, Jean-Louis annonce à Jacques-Yves une nouvelle terrible : Krystian est mort d’un cancer foudroyant. Héritant du grand cahier où Krystian consignait ses impressions, Jacques-Yves découvre que ce dernier ne croyait plus en lui et voulait lui retirer le rôle de David Vincent. Il décide alors de poursuivre le spectacle malgré tout. Cependant, il s’agira plus simplement de faire une adaptation de The Invaders, mais de montrer trois types qui essaient de faire du théâtre à partir de ça. Jacques-Yves et Jean-Louis engagent Robin pour tenir le rôle de Krystian. Un nouveau titre est trouvé : Yvonne Zambaud les a vus, afin d’évoquer les larmes de madame Zambaud apprenant la mort de Krystian.

Jacques-Yves se met à s’identifier totalement à son personnage, s’habillant et pensant comme David Vincent. Une nuit, accompagné de Robin, il voit même une soucoupe volante. Il devient déterminé à alerter le village qu’une menace venue du ciel s’est manifestée. Il imprime des tracts. Progressivement il devient la risée de tous, sa famille est sous le feu des moqueries et sa femme finit par le quitter avec leurs deux enfants.

Peu après, le journal local révèle que cette prétendue soucoupe volante n’était qu’une météorite. Dans un accès de colère, s’en prenant à Robin qui lui avait confirmé avoir lui aussi vu la soucoupe, Jacques-Yves fait une crise de nerf et devient l’objet d’un internement sans consentement. Jean-Louis coupe les ponts avec Robin mais ce dernier, très impressionné par la trajectoire de Jacques-Yves, recrute deux comédiens pour interpréter les deux rôles désormais vacants : Olivier, il jouera Jacques-Yves ; et Laurent, il jouera Jean-Louis. Le spectacle s’appellera, en hommage à leur ami aliéné, Jacques-Yves Cotonec les a vus.

Robin réécrit une grande scène de confrontation entre Krystian et Jacques-Yves. Cette fois-ci, les deux personnages vont aller au bout d’eux-mêmes.

Krystian veut en effet que Jacques-Yves arrête de faire semblant et s’implique totalement dans son rôle. Il lui donne donc un revolver chargé, lui ordonnant de tirer sur Jean-Louis, puisqu’il incarne son pire ennemi, Nexus, le chef des envahisseurs extra-terrestres. Au bout d’un dialogue tendu et explosif, Jacques-Yves tue Jean-Louis et Krystian, avant de retourner l’arme contre lui-même. Mais qui est mort ? Jacques-Yves, Jean-Louis et Krystian ? Ou Olivier, Laurent et Robin ?

Pascal, Pierre et Damien viennent saluer. Ce sont en fait eux qui ont joué tous les personnages de la pièce. Tous trois anciens élèves de Krystian, ils ont appris par la presse le triple meurtre qui a précipité Olivier, Laurent et Robin dans la mort, alors qu’ils préparaient un spectacle d’après le travail de Krystian. Pascal, Pierre et Damien ont donc repris là ou les trois derniers s’étaient arrêtés, pour achever un spectacle qu’ils appelleront finalement : Krystian Waldecker les a vus