Adultère et conséquences :

le résumé détaillé

 

Distribution : 9F/4H ou 8F/5H ou 7F/6H.

Durée de représentation (approximative) : 1h40

Éditions disponibles :

  • texte téléchargeable en format pdf : ici. 

  • texte disponible en version kindle : ici.

  • texte disponible en format papier, livre broché : ici.

###

Dans le cabinet du docteur Marianeau. 

 

Berthier, la secrétaire du docteur, tente de mener deux conversations à la fois : faire patienter Finkelstein, une patiente impatiente, et calmer la banque, qui est ulcérée par le découvert du psychiatre.

 

Paraît Vanina, la bonne des Marianeau, accompagnée de De Marcy. Cette dernière est la directrice de la clinique Saint-Bernard et se montre vivement intéressée par la dernière invention du docteur : le Sleep-Fast. En effet, cette petite machine a le pouvoir de placer sous hypnose n’importe quel sujet et de le rendre insensible à la douleur. Berthier lui fait une démonstration sur Finkelstein. De Marcy est pleinement convaincue : cela lui permettrait de faire des économies substantielles et de remporter la lutte qui oppose son établissement à la clinique Saint-Antoine. 

 

Une fois De Marcy partie, arrive Laurence, la femme de Marianeau. Elle devait aller voir une parente, mais l’épouse du docteur est rentrée inopinément la veille au soir, en raison d’une grève des trains. Or, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle ne trouva pas son mari au domicile conjugal ! Son inquiétude n’est d’ailleurs toujours pas retombée, car Marianeau n’a pas réapparu.

 

Ce dernier finit par rentrer, en smoking, lardé de serpentins et saupoudré de cotillons. Devant les questions de sa femme, il affirme avoir passé la nuit chez un certain Bourrassol, à l’article de la mort. Or ce dernier fait justement son entrée. Effrayé par Marianeau qui tente de faire croire à sa femme que l’homme souffre d’une grave maladie, Bourrassol veut en finir avec la vie. Croyant prendre du poison, il avale en fait un excitant et sort faire un footing pour décharger l’énergie qu’il sent en lui. De son côté, Laurence en est persuadée : son mari la trompe ! Quant à Marianeau, il s’inquiète : Michel, le père de Laurence, doit lui apporter un financement pour le développement du Sleep-Fast. Si Laurence le monte contre lui, son beau-père pourrait lui refuser son aide. 

 

Sur ces entrefaites, Vanina parle à Laurence : elle souhaiterait une augmentation. Laurence accepte à deux conditions : Vanina doit changer de nom et s’appeler désormais Marie ou Toinette. De plus, ses mains doivent être plus carrées, ce qui, d’après Laurence, est plus efficace pour ranger. Vanina, décidée à obtenir satisfaction, accepte tout.

 

Finkelstein arrive enfin à avoir sa consultation avec le docteur. Elle lui déclare sa flamme. Mais au moment où elle est passée en tenue légère afin de convaincre le médecin de la sincérité de ses élans, arrive Samantha, la maîtresse de Marianeau. Ce dernier, in extremis, demande à Finkelstein de se cacher sous le divan. Marianeau doit alors jongler entre les deux femmes et faire en sorte que Samantha n’aperçoive pas sa patiente. La maîtresse du médecin lui fait part d’un rêve inquiétant : elle a rêvé que son mari les poursuivait, tandis que les objets dansaient autour d’elle. Or, à ce point de son récit, elle aperçoit justement la couverture qui était sur le sofa se mouvoir toute seule. C’est en fait Finkelstein, qui tente de s’enfuir discrètement. Cela a pour conséquence d’effrayer considérablement Samantha. Cependant, passé ce moment de stress, elle est prise d’un soudain retour de flamme pour son amant et se dévêt.

 

Soudain, Vanina entre pour apporter le petit-déjeuner. Son arrivée provoque la fuite de Samantha dans la salle d’eau attenante. Marianeau s’éclipse alors pour retrouver la trace de Finkelstein. Restée seule, Vanina voit par terre les vêtements de Finkelstein et Samantha. Croyant qu’il s’agit d’un test de Laurence pour éprouver sa capacité à ranger, elle les embarque immédiatement pour les mettre à laver. Samantha entrouvre la porte de la salle d’eau, constate que ses habits ont disparu, mais referme aussitôt car elle entend la voix de son mari.

 

Alors qu’elle sort, Alicia et Bright font leur entrée. La première vient consulter le docteur Marianeau pour une cleptomanie. Elle est accompagnée par son amant, Bright. Mais Marianeau n’est pas là et ils ressortent pour le chercher.

 

Arrive soudain Laurence, suivie par son père, Michel. Elle le met au courant des frasques de son mari. Fulminant contre lui, Laurence ressort en emmenant son père à sa recherche.

 

Sur ces entrefaites, Marianeau réapparait, suivi de Samantha. Il se montre déstabilisé par toutes ces allées et venues dans son cabinet. Samantha, au contraire, en est stimulée et entreprend de débarrasser Marianeau de ses vêtements. Or à cet instant précis, Michel paraît. Trouvant son gendre avec une jeune femme à moitié nue, il devient soupçonneux. Pourtant, Marianeau parvient à retourner la situation et fait passer Samantha pour une phobique des vêtements. Marianeau en profite pour demander à Michel s’il peut toujours compter sur lui pour le financement du Sleep-Fast. Ce dernier le rassure mais indique à Marianeau qu’il faut absolument calmer Laurence, folle de rage. 

 

Samantha et Marianeau ont à peine le temps de se remettre de leurs émotions que reviennent Laurence et Michel. Les deux amants filent dans la salle d’eau alors que Laurence fustige la naïveté de Michel, qui tente d’adoucir sa fille. Cette dernière est d’ailleurs ravie que sa mère arrive pour lui prêter main-forte. À cette information, Michel se sent soudain gêné et tente de s’éclipser. Il en est empêché par l’entrée d’Alex, qui le traite visiblement comme un intime… Laurence n’en croit pas ses yeux mais elle n’a guère le temps de questionner son père puisque sa mère, Yvonne, arrive.

 

En colère contre son gendre, après ce que lui a raconté sa fille en lui demandant de venir, elle est bien décidée à le faire payer. Pourtant, peu à peu, un doute va naître au sujet d’Alex : qui est cette jeune femme qui accompagne son mari ? Michel tente de la faire passer pour une de ses étudiantes, mais cette justification peine à convaincre. Laurence en arrive à la même conclusion que sa fille : son mari la trompe. Soudain, Finkelstein, simplement vêtue de la couverture qui était sur le sofa, fait son apparition. Peu après, c’est au tour de De Marcy d’arriver : le docteur est-il enfin visible ? Tous se mettent à la recherche de Marianeau, à l’exception de Michel et d’Alex. Cette dernière, amusée par la tournure des événements, se sent reprise d’un fol engouement pour Michel et se met à se dévêtir. Mais Yvonne, soupçonneuse, revient. Alex a juste le temps de se cacher sous la table roulante que Vanina avait amenée pour le petit-déjeuner. Indiquant à son mari que la présence d’Alex à ses côtés nécessite une explication que les époux auront plus tard, Yvonne l’entraîne à la poursuite de Marianeau alors que ce dernier pointe son nez hors de la salle d’eau, où il était caché avec Samantha.

 

Vanina remporte la table roulante sous laquelle est toujours cachée Alex. Marianeau lui demande si elle n’a pas vu des vêtements de femme au sol. Vanina est ravie de lui révéler que c’est elle qui les a débarrassés. Furieux, Marianeau la renvoie, ce qui provoque la colère de Vanina. C’est alors que Bourrassol, suant et essoufflé, fait une entrée fracassante dans le cabinet : il revient de son footing. Ayant un peu forcé sur ses jambes, il demande une canne à Marianeau, alors que ce dernier le prie d’aller chercher sa sortie de bain et de l’apporter. Mis en joie par cette injonction, et ce à la grande surprise de Marianeau, Bourrassol disparaît.

 

De Marcy, qui depuis un moment cherche Marianeau pour lui acheter plusieurs Sleep-Fast, entre dans la pièce. Son enthousiasme envers l’invention du docteur est quelque peu refroidi par les entrées de Laurence et de Vanina, qui laissent entendre que Marianeau ne se conduit pas forcément selon les valeurs portées par la clinique catholique que dirige Mme de Marcy. Elle est précipitemment évacuée par Berthier qui lui offre un rafraîchissement juste avant la signature du contrat. Bourrassol revient : il porte la sortie de bain du docteur. C’est alors que Bright paraît à son tour : voyant ainsi Bourrassol, il prend Marianeau pour le maître d’hôtel et lui laisse sa veste. A contrario, Bright prend Bourrassol pour le docteur et, resté seul avec lui, lui demande quelques conseils personnels, mais se trouve pour le moins surpris des réponses que Bourrassol lui fait. Il finit par comprendre : Bourrassol n’est pas le docteur. 

 

Malgré cette clarification, la confusion générale augmente encore d’un cran car Alex, Finklestein et de Marcy entrent et sortent du cabinet, chacune poursuivant son but : les deux premières veulent leurs vêtements tandis que la dernière veut finaliser le contrat de vente du Sleep-Fast. Mais les quantités qu’elle demande posent problème si Michel, le beau-père de Marianeau, rechigne à prêter les fonds. Sur ces entrefaites, arrive Bright qui est à la recherche de sa veste qu’il avait remise à Marianeau. Samantha, toujours enfermée dans la salle d’eau, commence à s’impatienter et fait du bruit. Marianeau fait passer ces coups pour ceux de son caniche et fait autant de bruit que possible, notamment avec la canne, pour masquer les trépignements de Samantha. Bright indique que son amie Alicia attend sa consultation depuis un moment déjà. Marianeau annonce qu’il va la recevoir tandis que, mettant à Samantha la sortie de bain, il lui conseille de filer par la salle d’attente.

 

Une fois Alicia seule avec le docteur, ils se reconnaissent : ce sont d’anciens amis ! La jeune fille s’est mariée à un imbécile, a divorcé le lendemain, puis s’est mis à fréquenter Bright. Ce dernier jure qu’il va quitter sa femme.

 

À cet instant, Samantha rentre : elle n’a pas pu partir. Surprise de trouver Marianeau avec une femme, elle lui demande des explications. Ce dernier lui indique qu’Alicia est une patiente, mais Samantha n’en croit pas un mot. Alicia se fait fort de détromper Samantha et lui précise qu’elle n’a pas à s’inquiéter, puisque son « mari » l’accompagne. Samantha demande à le voir. Justement, il arrive et il s’agit de Bright. Comprenant que son mari la trompe avec Alicia, Samantha éclate et sort, poursuivie par son époux. Alicia s’évanouit soudain dans les bras de Marianeau, tandis qu’entre Laurence, suivie de Yvonne et de Michel. Laurence est outrée de ce qu’elle voit et promet à Marianeau un divorce sanglant. Bourrassol arrivant à son tour, Marianeau jette Alicia dans ses bras. L’homme la reconnaît : c’est sa femme. Il l’embrasse, ce qui la réveille. Elle le gifle.

 

Peu à peu, tous les personnages reviennent en scène dans une confusion et une agressivité de plus en plus grandes. C’est finalement Vanina qui arrête le mouvement en mettant le groupe sous hypnose par l’intermédiaire du Sleep-Fast. Chacun se trouve alors figé, comme lors d’un « arrêt sur image ». Seul Bright est épargné. Vanina, soucieuse de ses indemnités de licenciement, prend la carte bleue de Marianeau, immobile car toujours sous hypnose. Voyant que Bright demeure surpris par l’état de tout le monde, Vanina lui explique le fonctionnement du Sleep-Fast, avant de partir.  

 

Bright tire Marianeau de son « sommeil ». Il lui révèle qu’il n’a trompé Samantha que parce qu’elle était moins ardente qu’auparavant. Marianeau, voyant ainsi l’opportunité de se débarrasser d’une maîtresse devenue encombrante, suggère la jeune femme alors qu’elle est encore sous hypnose et la rend folle amoureuse de son mari. Marianeau la réveille avant que Bright et elle ne repartent avec empressement.

 

Marianeau réveille alors Michel. Il lui propose de supprimer chez Yvonne tout soupçon vis à vis d’Alex. Michel est fou de joie. Cependant, en contrepartie, Marianeau lui demande de lui faire un chèque pour le Sleep-Fast, ce que Michel accepte volontiers : 100 000 euros. Son gendre n’aura qu’à mettre l’ordre lui-même. Marianeau défige ensuite tout le monde. Yvonne redevient très confiante envers Michel et sympathique envers Alex. Tous trois sortent. Laurence, elle, est toujours déterminée à divorcer. Elle laissera à Marianeau le cabinet. Ce dernier est rassuré. De son côté, Bourrassol est ravi d’avoir retrouvé sa femme Alicia. Il l’emmène dans leur chez eux, mais elle traîne les pieds. De Marcy s’apprête à partir elle aussi, mais Berthier use d’un stratagème : elle fait croire à un appel de la clinique Saint-Antoine. Les concurrents directs de la clinique Saint-Bernard dirigée par De Marcy commanderaient ainsi 50 Sleep-Fast. Révoltée par cette fausse information, De Marcy oublie sur tous ses principes et commande 100 Sleep-Fastà un Marianeau ravi. 

 

Bright revient à la charge : il cherche toujours sa veste. Il révèle alors à Marianeau que la machine n’a pas marché sur lui. Le docteur est soudain inquiet : y aurait-il une faille ? Il demande à Bright de faire des essais complémentaires. Il accepte contre 100 000 euros. Démoralisé, Marianeau lui donne le chèque que lui avait fait Michel.

 

Quant à Finkelstein, elle s’installe définitivement chez le docteur. Elle en profite pour l’hypnotiser avec le Sleep-Fastet lui faire faire tout ce qu’elle veut.